J'ai assisté, en juin dernier, à la remise des Trophées Happy at work. C'est l'entreprise Orange qui s'est hissée à la première place dans sa catégorie. Une surprise, ou une belle reconnaissance pour l'opérateur dont les méthodes de management alimentaient il y a peu des rubriques plus dramatiques. Si nous ajoutons que ce prix est octroyé après une enquête auprès des collaborateurs, le mérite n'est que plus important. Les collaborateurs ont validé les méthodes RH de l'entreprise et se sentent Happy at work !

Orange est également numéro 1 dans un autre conquest, celui du Happy candidate, la marque employeur la mieux appréciée des candidats. C'est là que je retrouve ma marotte, l'accueil en entreprise, pour noter que l'accueil des candidats aussi est un savoir-faire à construire. 71% des candidats ne reçoivent pas de réponses à leur candidature. Or le candidat d'aujourd'hui est peut-être le collaborateur ou le client de demain.

71% des candidats ne reçoivent pas de réponse à leur candidature.

Porter une plus grande attention à l’accueil des candidats, à la qualité de la réponse, éviter la fameuse formule « si dans 3 semaines vous n'avez pas de réponse, considérez que votre candidature n'a pas été retenue »..., c'est faire en sorte que les candidats continuent d'apprécier l'entreprise. Cela passe par la construction d'une expérience candidat de même que l'on veille à l'expérience client.

Les deux distinctions reçues par le groupe Orange mettent en évidence le lien entre la qualité de l'accueil des candidats et la qualité de vie au bureau. Comment prétendre être une entreprise « happy at work », si le process de candidature déjà laisse à désirer. Les happy candidate, préparent les happy at work : soignez l'accueil des candidats !

Constant LEKIBY

news.acommeaccueil.fr

Leave a comment

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.