On ne déplacera pas la tour Eiffel. Le parcours des touristes qui visiteront la grande dame, lui, a complètement changé. Après plusieurs mois de travaux, le site tour Eiffel propose depuis cet été 2018 un nouveau circuit visiteurs et des installations entièrement transformées. La grève d'une partie du personnel, les 1er et 2 août, a mis en lumière deux des points forts des nouveaux aménagements :  la gestion des files d'attente et l'amélioration de la billetterie en ligne.

Le nouveau dispositif d'accueil mis en place début juillet visait à réduire le temps d'attente à l'arrivée et une meilleure circulation des visiteurs sur le site. Alors qu'elle représentait auparavant 20 % des ventes de billets (à peine la moitié en vente directe, l'autre moitié étant le fait de professionnels du tourisme), la part des e-billets atteint aujourd'hui près de 50 %. Elle devrait augmenter progressivement, répondant en cela à une réelle demande du public, dixit la Direction de l'établissement. Pour améliorer l'accueil du visiteur, les choix ont d'abord porté sur l'agencement des espaces. Les caisses ont, été centralisées sur le parvis. Ce qui évite au visiteur d'hésiter entre plusieurs points de vente éparpillés. On peut se diriger directement vers les caisses. Ensuite, l'accent a été mis sur le contact et le renseignement humain. Les équipes d'accueil renforcées d'une trentaine d'emplois gagnent en disponibilité et peuvent mieux accompagner les visiteurs.

Fin juillet, tandis que la direction de la Société d'Exploitation de la tour Eiffel (SETE) affichait un bilan positif, la voix des organisations syndicales s'est fait entendre. Au cœur de leurs revendications, un déséquilibre dans la gestion de la file d'attente du pilier Nord, dédiée aux visiteurs munis de billets, et celle du pilier Ouest, destinée à la vente sur place. Le respect des créneaux des billets horodatés obligeant à opérer des délestages de l'un à l'autre pilier. L'opération provoquait le mécontentement de certains visiteurs et compliquait la tâche des équipes terrain. Pour mettre un terme au conflit et ne pas altérer le travail accompli sur la qualité de l'accueil, la direction a accepté de tester pendant une courte période, le retour à l'ancienne gestion des flux: à savoir, deux files à chaque pilier, dont une file prioritaire pour les visiteurs munis de e-billets. Jusqu'au 31 août, les caisses sont également installées à chacun des piliers.

 

L'accueil à la tour Eiffel réinventé

Malgré les désagréments du conflit, les visiteurs auront pu profité des nouveaux jardins et du parvis, dont l'accès reste libre et gratuit même aux simples promeneurs. Ce projet esthétique met en valeur le monument symbole de Paris, ses 2 hectares de jardins historiques et l'exceptionnel point de vue qu'il offre sur la ville lumière, en multipliant les perspectives.  La SETE, qui s'est vu accorder par la Ville de Paris une Délégation de Service Public pour 15 ans, met ainsi le site aux standards internationaux de l'accueil touristique. Le but est également de finaliser le dispositif de sécurité mis en place lors de l'Euro de football 2016.

La Tour Eiffel, comme tous les grands sites privilégiés par les touristes qui visitent Paris seuls ou en famille,  doit réussir à marier ouverture au monde et exigence de sécurité. Comment montrer et protéger en même temps ? La sécurité des lieux touristique est un exercice difficile. Pour le monument phare de la capitale, le coût des travaux s'est élevé à 35 M€.

 

Tour Eiffel, 35 millions d'euros de travaux et après...

La tour Eiffel mettra toujours Paris à vos pieds. Mais désormais, pour accèder aux caisses, les visiteurs empruntent les jardins réhabilités bordant le monument (répertoriés Espaces Boisés Classés). Ils entrent d'abord par des guérites de sécurité vitrées, puis cheminent dans les allées recouvertes d'un revêtement en « stabilisé ». Ils profitent ainsi d'une nouvelle perspective sur la tour Eiffel, par-delà la grille métallique en acier Corten entourant les jardins, dont le design s'inspire des lignes du monument. Autres aménagements réalisés : l'installation de bancs dans les jardins et la restauration des deux bassins avec la remise en eau de leur cascade rocheuse.

Dans son habit vert, la Dame de fer profite aussi d'un écrin... de verre. Au cœur de l'espace boisé, elle est bordée sur deux côtés par une palissade en verre extra-clair signé Dietmar Feichtinger (architecte autrichien), le long du quai Branly et de l'avenue Gustave Eiffel. Cette enceinte de 3 m de haut, dont l'achèvement est prévu à la fin de l'été, est doublée de plots anti voitures-béliers. Ces aménagements ne découragent pas les visiteurs. Comme Thomas, Québécois en visite à Paris, qui reste sous le charme : "C'est un monument magnifique. Je visite Paris pour la 3 ème fois ; il faut toujours que je passe par la Tour Eiffel". Pour Magalie, « Le mur en verre, c'est un peu dommage même si c'est rassurant. Mais l'ensemble reste harmonieux et agréable ».

 

 

Dans les secrets de la tour Eiffel

Savez-vous qu'une grotte située entre le pilier Ouest et le pilier Sud a été récemment rénovée ? Le promeneur peut s'en approcher, même si aucune visite n'est prévue pour l'instant.

Amusez-vous à retrouver la contre allée qui mène à un belvédère, colline surplombant le parvis entre les piliers Nord et Est.

 

 

Céline Volpatti

Photo : © SETE

Lire aussi : Tour Eiffel, une grève au nom de la qualité de service due aux visiteurs.

 

 

Leave a comment

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.